Maelyss CORGINI, ingénieur travaux.

Université de Franche Comté, Promotion 2011.

J’ai intégré Spie fondations dans le cadre de mon Master professionnel en géologie appliquée à l'université de Franche Comté avec un rythme 6 mois en entreprise, 6 mois à l’université. Lors d'un stage d'été dans la société Arcadis, je me suis rendue sur le chantier du pôle de loisirs de la confluence à Lyon afin d'assurer une mission de suivi de chantier de pieux et suivi de qualité. J’ai transmis ma candidature directement au conducteur de travaux et j’ai été rapidement contactée. 

J’ai débuté comme assistante de conducteur de travaux, la 1ère année au service pieux sur le chantier de l’autoroute A88 et la 2ème année au service injection sur chantier du métro B de Lyon.

Lors de mon premier jour de chantier, j'ai tout d'abord réalisé que la plus grande partie du travail consistait à établir un bon contact avec les gens de terrain. J'ai également compris que je serai soutenue si un problème survenait (aussi bien d'un point de vue technique mais également vis à vis du client).

Je n’ai eu aucune difficulté à m’intégrer dans ce milieu masculin et ayant accompli un bon travail, on m’a proposé un contrat de chantier sur le chantier du tramway du Havre. A l’achèvement de ce chantier, j’ai pu intégrer à 25 ans la société en CDI en tant qu’ingénieur travaux et j’ai débuté ma 1ère affaire qui a duré 1 an environ sur la ligne LGV (Paris-Strasbourg).

Thibaut LE METTAILLE, ingénieur d’affaires.

ESTP (Ecole Spéciale des Travaux Publics), Promotion 2012.

Etudiant à l’ESTP, j’ai effectué un stage humanitaire au Burkina Faso en 1ère année d’études. Pour mon 2ème stage en conduite de travaux, je voulais intégrer Spie fondations et j’ai déposé une candidature spontanée tout en étant boursier Spie Batignolles.

Je me suis tout d’abord familiarisé à l’environnement de chantier, aux métiers, aux compagnons et à l’encadrement de chantier. Après avoir fait mes preuves, c’est l’ingénieur travaux qui a pris le relais en me donnant au fur et à mesure plus de responsabilités. J’ai terminé mon stage en étant sûr d’une chose, je voulais débuter ma vie professionnelle dans les fondations.

A l’occasion de mon projet de fin d’études, j’ai voulu découvrir le côté affaires, notamment le suivi des réponses aux appels d’offres. J’ai eu la possibilité d’intégrer le service affaires des parois, où j’ai pris conscience que je n’aurai pas à choisir entre la technique, les études de prix et le suivi de chantier. En effet, l’organisation chez Spie fondations, rend le travail polyvalent au quotidien.

Spie fondations, votre partenaire et expert dans le sol