Aller au contenu principal

Principe de réalisation Micropieux

Un micropieux est généralement réalisé suivant le phasage suivant :

 

 

1) Fabrication et stockage des armatures pour micropieux.
2) Forage du trou dans lequel sera mise en place l’armature.
Le procédé de réalisation de ce forage est choisi en fonction de la nature des terrains traversés, de façon à ne pas en modifier les caractéristiques, notamment de compacité et de frottement.
Dans certains cas, le micropieu pourra servir de tige ou de tube de forage (cas des micropieux autoforés).

3) Mise en place dans le trou du forage de l’armature et du dispositif d’injection du scellement.

4) Scellement du micropieu au terrain par injection de coulis de ciment fabriqué sur site à l’aide d’une petite centrale mobile.

5) Parfois, si le terrain d’ancrage n’est pas bien connu, il peut être avantageux de faire des essais de traction ou de chargement sur les micropieux. Cela permet de confirmer ou d’adapter les caractéristiques prises en compte dans les calculs pour déterminer la longueur des micropieux.
6) Recépage des micropieux au niveau de la tête, et mise en place de platines de connexion à intégrer dans la future fondation (semelle, longrine, massif, radier).
7) Dans certains cas, terrassement pour dégager les micropieux et accrochage de ceux-ci, souvent provisoirement, à l’infrastructure à supporter avant de reconstituer les fondations de l’ouvrage (cas d’une reprise en sous-œuvre d’un bâtiment existant).

 

Revenir au menu Parois moulées